Soif-Art Rouge 2018

Soif-Art Rouge 2018

Noté 4.00 sur 5 basé sur 1 notation client
(1 avis client)

6.50

Dates des vendanges : 17, 18, 19 et 20 septembre 2018

Appellation : IGP Côtes du Tarn

Vigneron : Olivier JEAN

Cépage : 50 % Duras 50 % merlot

Sol : Coteaux et plateau argilo-calcaire

Vendanges : manuelles, en caisse ajourées

Rendement : 60 hl/ha

Mise en bouteille : au domaine, en bouteilles de 750 ml

Certification : Vin biologique certifié par ECOCERT

UGS : PR16-1 Catégories : , ,

Description

Millésime 2018 :

Le millésime 2018 fut assez favorable pour les vignerons gaillacois. Les sorties de grappes furent généreuses, le cycle végétatif ayant démarré dans de bonnes conditions climatiques, avec une recharge hydrique des sols satisfaisante suite aux précipitations hivernales et printanières. L’été fut quant à lui chaud et sec, limitant ainsi les rendements mais permettant d’obtenir de belles concentrations, notamment sur les rouges qu’on laisse mûrir plus longtemps au soleil d’automne.

Vinification :

Les deux cépages qui composent ce vin sont vinifiés séparément. Le Duras est vendangé en caissettes ajourées afin de garder les baies intactes et de permettre l’écoulement des jus qui pourraient s’oxyder précocement. On réalise une « macération carbonique », procédé qui consiste à faire macérer le raisin pendant environ 5 jours dans une atmosphère saturée en gaz carbonique (dégagé lors de la fermentation). Ceci permet d’exacerber les arômes variétaux et les notes amyliques, souvent associées aux bonbons arlequin de notre enfance. La fermentation alcoolique est déjà enclenchée à cette étape. On procède alors au pressurage de ces grappes entières qui vont terminer leur fermentation en phase liquide. On obtient ainsi un vin souple et fruité. Le merlot est également ramassé à la main mais va subir une macération en cuve inox légèrement plus longue, afin d’extraire une peu plus de tanins et de matière colorante, et ainsi obtenir un vin légèrement plus structuré. Après pressurage de ce dernier, les deux cépages sont alors assemblés. La fermentation malolactique vient en un second temps. Les bactéries lactiques, micro-organismes naturellement présents sur le raisin, vont dégrader l’acide malique, ce qui va diminuer la sensation d’acidité dans le vin. Ce dernier sera mis en bouteille rapidement, afin de conserver ses arômes primaires si volatiles.

Dégustation :

Robe : une robe pourpre aux reflets violets.
Nez : Le premier nez dévoile des arômes de mûres et dérive vers des notes plus épicées de baies roses.
Bouche : L’attaque est acidulée et franche. La bouche est ronde et fruité, avec tout de même une belle structure. Une gourmandise régressive qui nous rappelle les fraises des bois et le bonbon arlequin. La finale est légèrement épicée, signature du cépage Duras.
Accords met et vins : Un vin de soif que l’on propose sur des planches de charcuteries, tapas, ou des salades accompagnées de grillades. Un compagnon des tablées de copains un soir d’été.
Garde : jusqu’à 3 ans

Informations complémentaires

Poids 1 kg

1 avis pour Soif-Art Rouge 2018

  1. Note 4 sur 5

    Gremion

    Voilà un vin honnête , bien agréable à boire.merci au vigneron.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *